Update: 2020-09-07 18:25
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Société Commerciale et Immobilière du BANGU S.C.A.R.L.

 

 

Constitution

La Société fut constituée le 23 août 1928; son siège social fut établi à Léopoldville et l'administratif à Bruxelles.

Le capital à la création fut de 5 millions de francs représenté par 10.000 actions de capital de 500 francs ; il fut créé, en outre, 5.000 parts de fondateur sans désignation de valeur nominale (pouvant être divisé en coupures d’un dixième).

Sur les 10.000 actions émises, 4.000 actions furent attribuées à M. Ferdinand De Buyzer en rémunération d’apports cités ci-après ; les 6.000 actions restantes furent souscrites en espèces par :

MM. Jules Dandoy, pour lui et des tiers, 2.500 actions ; Edmond Halleux, pour lui et des tiers, 2.400 actions ; Jean Roger, 500 actions ; Gustave Egger, 200 actions ; Arthur Mélotte, 200 actions ; Ernest Warnier, 200 actions.

Les titres souscrits furent libérés de 20% et une somme de 600.000 francs fut mise à la disposition de la Société.

Pour les parts de fondateur, 2.000 parts furent attribuées à M. Ferdinand De Buyzer en rémunération d’apports, les 3.000 autres furent distribuées aux souscripteurs à raison d’une part pour deux actions souscrites.

90119280823000002

Apport(s)

M. Ferdinand De Buyzer, précité, fit apports de :

  1. De ses connaissances particulières concernant les branches de l’activité sociale, ses relations, démarches, études et travaux tant en vue de la constitution de la présente société qu’en vue de son fonctionnement ultérieur ;
  2. De plusieurs terrains et établissements commerciaux dans diverses localités au Congo ;
  3. Tout mobilier commercial et d’habitation qui se trouvait dans les divers bâtiments ou diverses installations ;
  4. Des marchandises pour une valeur de 250.000 francs.

En rémunération de ses apports, M. Ferdinand De Buyzer reçu 4.000 actions entièrement libérées et 2.000 parts de fondateur.

Premier conseil d’administration

L’Assemblée décida de fixer à cinq administrateurs et à deux commissaires :

Administrateur : Jules Dandoy, Ferdinand De Buyzer, Edmond Halleux, Jean Roger et Fernand Rutten ;
Commissaires : Arthur Melotte et Ernest Warnier. 

Objet

Etablir en Afrique, et plus spécialement au Congo belge, des comptoirs de vente et d’achat de toutes marchandises et tous produits coloniaux ; établir des palmeraies et de plantations, toutes opérations commerciales, agricoles et industrielles ;
Se livrer à l’exploitation de tous gisements et à la mise en valeur des concessions et propriétés que la société possède ou pourrait acquérir par la suite ;
Pouvoir, soit par elle-même, soit par l’intermédiaire de tiers, faire toutes opérations immobilières, hypothécaires ou bancaires ;
Créer des sièges, manufactures et usines, posséder, acquérir, céder, prendre en location, construire pour louer ou vendre tous immeubles nécessaire ou utiles à son fonctionnement ;
Pouvoir, par décision de Conseil d’administration, créer des filiales, s’intéresser par voie de cession, apport, souscription, participation financière ou tout autre mode, dans toutes sociétés ou entreprises dont l’objet se rattache directement ou indirectement à son objet social ou qui sont de nature à favoriser ou développer son activité sociale ; absorber une autre société ayant , en tout ou partie, un objet similaire ou fusionner avec elle ; créer des filiales ou autrement devenir même exclusivement une société à portefeuille (12-(12-09-1928)-12416).

Evènement(s)

1930 - La Société continua, durant cet exercice, à développer sa partie commerciale ainsi que la branche immobilière.
Elle acquit avenue Belgika, à Léopoldville un terrain d’environ 1.000 mètres carrés sur lequel elle érigea un immeuble mis en location dans de bonnes conditions. Les deux tiers environ de ce terrain restaient disponibles. Elle construisit un comptoir, commercial à front de rue Avenue Général Gillain; elle l’exploitera en 1931. La construction du grand immeuble de Kalina, momentanément arrêtée au début de l’exercice, fut reprise fin de l’année et fut achevée en 1931.
Un nouveau poste commercial situé à IkengoVillage situé tout près de l’équateur RDC, sur le fleuve, en aval de Coquilhatville, s’ajouta à la section de l’Equateur. En face de Gombe, à Liranga, sur la rive française, elle reprit une concession d’environ 100 hectares, recouvert de forêts et d’une grande fertilité , situé au confluent de l’Ubangi et du Congo. Il eut l’avantage de ne pas être inondé, même aux eaux hautes. La Société commença le déboisement les derniers mois de l’exercice et procéda à la plantation de cultures vivrières, cultures qui furent intensifiées en 1931; les récoltes étant susceptibles d’être vendues sur place. La Société acquit une propriété à Bulungu, sur le Kwilu (district du Kwango) et en 1931 elle comptait y établir une nouvelle section par la création de quelques postes commerciaux.
Malgré la crise qui sévit dans tous les domaines, la Société put maintenir son activité normale pendant l’année 1930 et il fut permis d’en conclure qu’elle était bien placée pour bénéficier de l’amélioration des conditions économiques lorsque celle-ci se produira dans la Colonie (21-(1932 T3) -810). 
1931 - La dépression économique mondiale ne fit que s’accentuer et la restriction des crédits survenue pendant le deuxième semestre de l’année 1931 affecta durement toutes les Sociétés et exploitations opérant au Congo belge. Après amortissement de francs 123.565,36 sur marchandises, l’exercice clôture par une perte de francs 451.437,15. Cette perte fut surtout due à la liquidation d’une partie du stock sans profit et à la vente d’autres marchandises nouvellement acquises pendant l’année avec une marge bénéficiaire insuffisante pour couvrir les frais généraux, de façon à maintenir en activité la plupart des comptoirs de vente.
Au début de l’exercice, la Société put augmenter l’emprunt hypothécaire d’environ 700.000 francs de façon à achever l’immeuble de Kalina et à acquérir en pleine propriété un grand immeuble de rapport avenue du Marché, à Léopoldville, permettant de rayer l’inscription hypothécaire figurant sur les apports de la Société, à sa constitution. Elle s’efforça de maintenir l’activité la mieux en rapport avec les possibilités par les temps de dépression (21-(1932 T3) -810).
 

Plus aucune information par la suite.

🔝

Toute reproduction, totale ou partielle, sans autorisation expresse du propriétaire du site est interdite.
Bien que je porte une attention toute particulière à la transcription des données récoltées, des erreurs peuvent se produire. Merci pour votre compréhension.
Les actions, titres anciens et documents financiers historiques présentés n'ont pas de valeur boursière, ils n'ont qu'une valeur de collection.