Update: 2022-04-15 11:00
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Comptoir Colonial Belge de l'Equateur S.A.

Constitution 

La S.A. Comptoir Colonial Belge de l’Equateur fut constituée le 3 mai 1920 avec un capital d’un million sept cent mille francs ; ce capital fut représenté par 17.000 actions privilégiées de 100 francs et par 17.000 actions ordinaires sans désignation de valeur. Le siège social fut établi à Bruxelles (1). 

Les actions privilégiées furent souscrites comme suit : 

MM. Joseph Antoine, 100 actions ; Ernest Cordemans, 1.300 actions ; Henri Cordemans, 1.100 actions ; Alexandre Cooreman, 40 actions ; Joseph Couplet, 5.500 actions ; Ernest Doneux, 100 actions ; Emile Duwez, 50 actions ; Arthur Eliot, 100 actions ; Arthur Fichefet, 650 actions ; Jean Fichefet, 100 actions ; Jean Lambo, 200 actions ; Robert Lang, 200 actions ; Joseph Legros, 250 actions ; Léon Lejour, 1.395 actions ; Edouard Lowet, 50 actions, Albert Marchant, 100 actions ; Eugène Mulle, 200 actions ; Gustave Mulle, 1.125 actions ; Michel Nicaise, 500 actions ; Constant Nys, 100 actions ; Emile Nys, 100 actions ; Eugène Nys, 100 actions ; Jean Nys, 50 actions ; Guillaume Petitjean, 300 actions ; Franz Peeters, 500 actions ; Georges Poupart, 160 actions ; Paul Revelard, 600 actions ; Eugène Reysman, 50 actions ; Edouard Bergeys, 50 actions ; Louis Stouffs, 100 actions ; Léon Theodor, 50 actions ; Léon Thiery, 150 actions ; Fernand Thiry, 100 actions ; Jean Vandevelde, 150 actions ; Gustave Van Roye, 100 actions ; Henri .Vereycken, 80 actions ; Herman Windfohr, 200 actions et la Compagnie Sucrière Européenne et Coloniale, 1.000 actions. 

Les actions furent libérées à la souscription de 20% ; la somme de 340.000 francs se trouva à la disposition de la Société. 

Il fut attribué une action ordinaire pour chaque action privilégiée souscrite libérée (33-(24-25-26/05/1920)-5983).

Du 26 au 29 novembre 1921, 6.000 actions privilégiées furent mises en vente par souscription publique au prix de 130 francs par titre (21-(1926 T1)-809/10).

Premier conseil d’administration 

A la suite de la constitution de la Société, l’AGE fixa pour la première fois le nombre d’administrateurs à six membres, soit :

MM. Arthur Fichefet, Léon Thiery, Joseph Legros, Henri Cordemans, Léon Lejour-Minne, Joseph Couplet ;

Et fixa le nombre des commissaires, à quatre, soit :

MM. Michel Nicaise, Paul Revelard, Edouard Sergeys, Jean Vandevelde (33-(24-25-26/05/1920)-5983).

Objet 

La production, l’exploitation, l’achat et la vente des produits de toute nature, dans tous les pays et spécialement au Congo ;

La constitution de sociétés spéciales pour mettre en valeur son objet ou partie de cet objet, comme aussi tous apports de partie ou entièreté de son avoir ou la cession de droits lui appartenant, à d’autres sociétés, personnes ou entreprises ;

La participation ou l’intervention financière dans toutes sociétés ou entreprises existantes ou à créer qui seraient de nature à favoriser son but social ;

Toutes opérations commerciales, industrielles, minières, agricoles, immobilières, financières et autres, dans les limites les plus étendues qui, directement ou indirectement, se rattachant à son objet ou qui sersont susceptibles d’en favoriser ou étendre le développement (1).

Modification du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation 

La Société établit des factoreries à Coquilhatville, Wangala, Monieka, Boende, Gombe Malala, Wema, Bokone, Balangala et Bolomba, au Congo belge. Elle eut des magasins à Anvers et s’occupa de l’importation directe de gommes copal, de noix et d’huile de palme, d’ivoire et en général de tous produits originaires de l’Afrique équatoriale.

Le premier exercice fut satisfaisant malgré la présence de la crise atteignant les affaires coloniales. 

Les résultats de l’exercice 1921 furent plus favorables. La production des divers comptoirs fut sensiblement améliorée et les ventes des produits africains se firent à des prix plus rémunérateurs (21-(1926 T1)-809/10). 

Les activités des années qui suivirent ne furent guère florissants ; à la suite de cette situation, en 1924, le Conseil jugea dans l’intérêt des actionnaires de donner suite aux pourparlers engagés avec la Compagnie du Congo Belge en vue de la reprise des affaires en Afrique. Ces négociations aboutirent et l’intégralité de l’actif en Afrique fut cédée à la Compagnie du Congo Belge contre remise de 5.200 parts sociales de la Compagnie du Congo Belge. Les opérations de reprise commencèrent le 12 août 1925 (21-(1927 T1)-611). 

La Société resta active dans la gomme copal et produits coloniaux jusqu’en 1932 ; par la suite, plus aucune information jusqu’à sa dissolution anticipée.

Dissolution et liquidation 

L’AGE du 12 mai 1941 décida la dissolution anticipée et la mise en liquidation de la Société. (33-(30/05/1941)-8709). Dans la situation-bilan du 31 décembre 1941, il est mentionné une répartition de liquidation 30 francs pour les actions privilégiées de 100 francs (33). Sur certaines actions privilégiées, une estampille reprend la mention de la répartition. 

🔝

Toute reproduction, totale ou partielle, sans autorisation expresse du propriétaire du site est interdite.
Bien que je porte une attention toute particulière à la transcription des données récoltées, des erreurs peuvent se produire. Merci pour votre compréhension.
Les actions, titres anciens et documents financiers historiques présentés n'ont pas de valeur boursière, ils n'ont qu'une valeur de collection.