cbc constmetal

 

Constitution

La Compagnie Belgo-Coloniale de Constructions Métalliques fut constituée le 28 décembre 1926, à l’initiative de Jean-Pierre Buzon ; son capital à l’origine était de 1.100.000 de francs et était représenté par 1.200 actions de 500 francs et 5.000 actions de 100 francs. Le siège social était établi à Bruxelles. Il avait, en outre, 2.200 parts de fondateur sdv qui furent attribuées à Mr Jean-Pierre Buzon qui les répartit suivant ses conventions personnelles, entre lui et les personnes qui lui avaient prêté leur concours dans les études et les démarches en vue de la constitution de la présente société.

Le capital fut souscrit en espèce, de la manière suivante :

Nom Act de 500 frcs Act de 100 frcs

S.A Compagnie Coloniale Belge alias Plantations et Elevages de Kitobola

Jean-Pierre Buzon pour lui et pour un groupe

Raymond Buurmans

Louis Roelants pour lui et pour un groupe

Louis Van Hollebeke

Charles Coene

Adolphe Lepreux

Josse Van Roy

Fernand Feyaerts

Auguste Straetmans

Vital Mievis

Louis Tanghe

Firmin Goetinck

Alphonse De Nève

Georges Van Waefelghem

Charles Desmedt

Carlos Blondeel

Arthur Bondeel

Léon Peemans

Albert Goethals

Camille Lobelle

 

 

398

50

140

 

 

34

100

100

120

20

30

50

50

32

20

20

4

20

4

4

4

2.000

 

1.550

250

750

350

 

 

100

Total

1.200

5.000

 

Les actions furent libérées  de 20% à la souscription, soit une somme totale de 220.000 francs mise à la disposition de la société.

Premier conseil d’administration

Le nombre d’administrateurs fut fixé, pour la 1ière fois, à cinq personnes, soit : Mrs Jean-Pierre Buzon, Firmin Goetinck, Adolphe Lepreux, Louis Roelants, Louis Tanghe.

Objet

La société avait pour objet tout ce qui se rapporte à la construction métallique en général et, spécialement, celle de charpentes, ponts, etc.

Elle pouvait faire tous les actes et transactions généralement quelconques qui tendent à la réalisation de son objet. Elle pouvait, notamment, acheter, vendre, échanger, louer et prendre en location tous biens meubles et immeubles. Elle pouvait aussi, par voie d’action directe, participer à la création de sociétés nouvelles, fusionner, prendre intérêts ou, par toute autre voie, s’intéresser à toutes opérations commerciales et industrielles en Belgique, au Congo et à l’étranger, se rattachant directement ou indirectement à son objet social et, notamment, créer dans la colonie du Congo belge, des comptoirs de vente de matériaux de construction (12-(17-18/01-1927)-699).

 

Modification du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

Le 7 novembre 1928, l’AGE décida de procéder à l’échange des actions de 100 francs existantes contre des actions de 500 francs et ce à raison de une action de 500 francs pour 5 actions de 100 francs. Le même jour, la société procéda à une augmentation de capital à raison de 900.000 francs pour porter le capital à 2 millions de francs par la création de 1.800 actions nouvelles de 500 au prix de 525 francs sans droit de préférence pour les anciens actionnaires. Ces actions furent souscrites par la Mutuelle Belge Coloniale s.c.r.l au prix de 525 francs chacune libérées de 20% au moment de la souscription, soit une somme de 189.000 francs mise à la disposition de la société

(12-(28-29/11/1928)-15479).

cbc constmetal1

 

Le 2 avril 1935, l’AGE décida de ne pas dissoudre la société et de diminuer, en vue d’amortissement, le capital à raison de 1.500.000 francs pour le ramener à 500.000 francs. Ce nouveau capital fut représenté par 1.100 parts sociales. A cet effet, la société décida de transformer les titres actuels en parts sociales à raison d’une part sociale par quatre actions de capital anciennes ou vingt-deux parts de fondateur anciennes (12-(21/04/1935)-5147).

Fusion, faillite, dissolution et mise en liquidation

Le 19 octobre 1936, l’AGE décida de dissoudre la société et de procéder à sa mise en liquidation (12-(05/11/1936)-15287). La liquidation fut clôturée le 5 avril 1938 (12-(25-26/04/1938)-5874).