Cliquez sur l'image pour agrandir le titre

africaine1
africaine2

Constitution

Cette Société fut constituée le 13 août 1898 avec un capital de 3 millions, divisé en 30.000 actions de capital de 100 francs ; en plus, il fut créé 30.000 actions de dividende attribuées aux comparants en fonction de leurs conventions. Le siège social fut établi à Bruxelles.

Les 30.000 actions de capital furent souscrites par 118 comparants

Les actions furent libérées de 10% à la souscription ; le montant de 300.000 fut mis à la disposition de la nouvelle société.

Objet

Etude et la mise en valeur d’entreprises coloniales quelle qu’en fut la nature, qu’elles eurent pour but le commerce, l’industrie, l’exploitation des richesses du sol ou du sous-sol, les travaux publics, les voies de communication ou les transports par terre et par eau ;
Acquérir ou exploiter tous brevets et les vendre ;
Réaliser son objet soit en exploitant directement ces entreprises et en créant des établissements pour leur exploitation, soit en constituant à cet effet des syndicats ou des sociétés, soit en rétrocédant ou affermant les entreprises qu’elle eut acquises, soit en les apportant à des sociétés constituées ou à constituer, soit en intervenant dans l’organisation et le développement de celles-ci ;
Pouvoir se charger de l’émission et du placement de titres émis par les sociétés constituées ou autres, ainsi que le service financier ;
Pourvoir acheter, vendre et escompter toutes valeurs d’Etat, de sociétés, associations ou d’entreprises publiques ou privées et faire de ces valeurs ou avec ceux qui les avaient émis ou escomptés toutes opérations de banque, de crédit ou de trésorerie ;
Etendre ses opérations à tous pays ;
Faire toutes ces opérations soit en son nom, soit au nom de tiers et pour son compte, pour compte de tiers ou en participation avec eux ;

Fusionner avec d’autres sociétés (12-(31/08/1898)-3452).

Modification du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

L’activité de la Société venait de son portefeuille composé de diverses jeunes sociétés en grande partie coloniale pour une valeur approximative de 3.700.000 francs belges.

Le premier exercice de 1899 permit la distribution d’un dividende de 15 et 10 francs pour respectivement les actions de capital et de dividende. Les cours au 31 décembre étaient de 220  pour les actions de capital et 145 francs pour les actions de dividende (21-(1900 t1)-54/55).

Dans le courant des années 1899-1900 la Banque créa la Compagnie D’Inhambane, la Compagnie Commerciale et Coloniale de la Kadei Sangha, la Compagnie Franco-Malgache, la Compagnie de la Mobaye, la Compagnie l’Abuna, le Comptoir Commercial de Benguella (21-(1905 t1)-33/34).

bon africaine

En 1902, la société eut un terrain en Bolovie appelé à acquérir une grande valeur par la construction du chemin de fer de Quélimane au lac Nyassa mais en 1906 l’affaire fut abandonnée.

Dans le rapport de 1904, on voit que L'Africaine s’est intéressée pour 1/5 dans le Syndicat Minier de Shiloango (Mayumbe) qui avait pour but des recherches minières entre la Lukula, le fleuve Congo jusque Manyanga et la frontière nord.

Le 30 août 1906, un projet de remaniement du capital fut dressé mais malheureusement les 5.000 actions de priorité ne furent pas souscrites et le remaniement fut annulé.

Janvier 1907, L’Africaine devait au Trust Colonial 5.290.000 francs. L’Africaine remit pour solde son portefeuille titres et participations estimés à 3.274.000 francs, elle conserva ses actions Trust Colonial (21-(1908 t1)-536/537).

Cours et dividendes

cours africaine

Dissolution et mise en liquidation

La Société incapable d’acquitter ses dettes, céda tout son avoir au Trust Colonial son seul créancier. L'Africaine fut dissoute le 28 septembre 1908 et se trouva ainsi liquidée de fait (21-(1909 t1)-33).