Constitution

 

Cette société du groupe de Launoit fut constituée le 7 février 1928 sous la dénomination Entreprises Congolaise (Entrepon), le siège social était établi à Léopoldville et son siège administratif à Bruxelles. Le capital à l’origine était de 6 millions de francs belges représenté par 12.000 actions de 500 francs.

 

Les 12.000 actions de 500 francs libérées de 20% furent souscrites par 10 comparants :

 

-          La Foncière et Mobilière s.a. pour elle-même et pour un groupe, 3.100 actions

-          Mr Adrien Dawans-Biar, pour lui et pour un groupe, 1.500 actions

-          La Société de Métallurgie et d’Industrie .s.a, pour elle et pour un groupe, 1.000 actions

-          Mr Robert Warnant, pour lui et pour un groupe, 1.500 actions

-          Mr André Matthyssens, pour lui et pour un groupe, 1.300 actions

-          Mr Gustave Trasenster, pour lui et pour un groupe, 1.000 actions

-          Mr Fernand Naveau , pour lui et pour un groupe, 1.000 actions

-          Mr Maurice Huwart, pour lui et pour un groupe, 1.000 actions

-          Mr Emile Vierset, pour lui et pour un groupe, 400 actions

-          Mr le baron Constant Goffinet, pour lui et pour un groupe, 200 actions

 

Objet

 

La société avait pour objet toutes opérations agricoles, industrielles, commerciales et financières au Congo belge. Elle pouvait faire accessoirement toutes autres opérations de même nature dans d’autres pays, ainsi que, en tout lieu, toutes opérations utiles à la réalisation de son objet

(12-(24/05/1928)-7769).

 

Premier conseil d’administration

 

Le premier conseil d’administration fut fixé à neuf : Mrs le baron Constant Goffinet, Paul de Launoit, Adrien Dawans-Biar, Arsène de Launoit, Maurice Naveau, André Matthyssens, Jacques Van Hoegaerden, Emile Vierset, Robert Warnant (12-(24/05/1928)-7770).

 

Evènement(s), modification(s) et transformation(s) du capital, dividende(s), cotation

 

Le 21 novembre de l’année de sa constitution, l’AGE décida de porter le capital à 15 millions par la création de 18.000 actions de 500, celles-ci furent souscrites pour moitié par la s.a. de Métallurgie et d’Industrie et pour l’autre moitié par la s.a. La Foncière et Mobilière, à charge, pour celles-ci de mettre 9.000 titres à la disposition des actionnaires au prix de 515 francs par titre dans la proportion de 3 actions nouvelles pour 4 anciennes (12-(01/01/1929)-17).

 

En 1946, il y eu deux assemblées générales extraordinaires (12-(02-03/09/1946)-17481-17482) :

 

A.G.E du 18 février 1946, décida plusieurs modifications :

 

  1. La création de 1.500 actions, dont 600 entièrement libérées et 900 en cours de libéralisation, à remettre à l’Etat (Impôt sur le capital) ;
  2. La réduction du capital de 3 millions de francs, par amortissement de pertes antérieurs. Le capital de 12 millions fut alors représenté par 31.500 actions sans désignation de valeur, dont 12.600 entièrement libérées et 18.900 en cours de libéralisation

A.G.E. du 14 mai 1946, décida plusieurs modifications ;

 

  1. Modification de la dénomination sociale de la société en Congo-Kivu ;
  2. Augmentation du capital pour le porter à 18 millions de francs par la création de 15.000 actions nouvelle sdv ; les 15.000 actions nouvelles furent souscrites au prix de 400 francs entièrement libérées par la Compagnie Financière et Industriel « Cofinindus » avec l’obligation de tenir ces titres à la disposition des anciens actionnaires , endéans un délai d’un mois, la souscription devra se faire au même prix au prorata de leur participation antérieure, soit à raison d’une action nouvelle pour deux anciennes à titre irréductible seulement.

Après cette assemblée, la Cofinindus possédait près de 73% de la société Congo-Kivu.

 congokivu

 

En 1950, la société racheta 1.500 actions sdv qui seront annulées, le capital fut alors représenté par 45.000 actions au lieu de 46.500 actions (12-(06/12/1950)-25163).

 

En 1960, le siège social fut transféré à Bruxelles et devint une société de droit belge (loi du 17 juin 1960). A partir de cette année, son objet social fut modifié, elle devint une société à portefeuille qui contrôlait les Cultures et Entreprises au Kivu (CULTENI) et avait des participations dans une douzaine d’autres sociétés (4-237).La valeur comptable du portefeuille au 31 décembre 1960 était de 23.069.000 fb (2-1961).

 

L’action Congo-Kivu fut admise à la bourse de Bruxelles en 1952 et ce jusqu’à sa radiation en 1971.

 

Résultats, cours* de l’action, dividendes  

 tableaucongokivu

 *Cours extrêmes. Les renseignements repris dans ce tableau proviennent des mémentos des valeurs pour les années 1951 à 1971

Dissolution, mise en liquidation

 

La société fut dissoute et mise en liquidation le 18 avril 1968, plusieurs répartitions de liquidation eurent lieu :

 

-          Coupon 18 (06/05/1968), attribution gratuite d’une part sociale Sobaki contre 10 coupons numéro 18 ;

-          Coupon 19 (21/10/1968), attribution de 4 parts sociales Simak série A, au pair comptable de 40 fb, contre 5 coupons numéro 19 ;

-          Coupon 20 (21/10/1968), attribution de 2 parts sociales Simak série B, au pair comptable de 600 fb, contre 25 coupons numéro 20 ;

-          Coupons21, 22 et 23, répartitions en espèces

 

La liquidation fut clôturée en 1974.