mutuellebelgocol 

mutuellebelgocol2
 

Constitution de la société

Cette société fut constituée le 17 avril 1928. Le siège social était établi à Léopoldville, le siège administratif à Bruxelles.

Le capital social était de 20 millions de francs, représenté par 20.000 actions, catégorie A, de 100 francs chacune et 36.000 actions, catégorie B, de 500 francs chacune.

Les actions de capital ont été souscrites contre espèces et libérées de 20% soit 20 francs pour les actions de 100 francs et 100 francs pour les actions de 500 francs.

 

Les titres furent souscrits par 14 comparants :

 

La Compagnie Coloniale Belge, alias Plantations et Elevages de Kitobola, 14.000 actions série A et 11.000 actions série B ; le Comptoir Belge-Congolais de Matériaux (Belcoma), 4.000 actions série A et 2.000 actions série B ; Mr Jean-Pierre Buzon pour lui et pour un groupe, 10.160 actions série B ; Mr Benoît Gravez pour lui et pour un groupe, 2.000 actions série B ; Mr Louis Roelants pour lui et pour un groupe, 3.000 actions série B ; Mr le colonel Louis Chaltin, 40 actions série B ; la société en commandite simple A.E.V. Paligot et cie pour elle et pour un groupe, 4.000 actions série B ; Mr Jules Levita pour lui et pour un groupe, 400 actions série B ; le Société en commandite simple Eliot et Loman pour elle et pour un groupe, 800 actions série B ; Mr Raymond De Nucé pour lui et pour un groupe, 1.000 actions série B ; Mr Henri Kullmann pour lui et pour un groupe, 200 actions série B ; Mr Charles Marc, 320 actions série B.

 

Il avait été créé, en outre, 20.000 parts de fondateur, sdv, ces parts pouvaient être divisées en coupures.

Apport(s)

M. Jean-Pierre Buzon, comparant, fit apport à la société présentement constituée du bénéfice de ses travaux, démarches et études personnels en vue de la constitution de la Mutuelle Belgo-Coloniale.

En rémunération de cet apport, il est attribué au dit M. Jean-Pierre Buzon les 20.000 parts de fondateur de la société, à charge pour lui de rémunérer les concours qu'il avait pu s'adjoindre et de répartir tout ou partie des dites parts de fondateur entre les souscripteurs primitifs d'actions de capital suivant leurs conventions particulières.

Premier conseil d’administration

Le nombre d’administrateurs pour le 1er conseil fut fixé à sept membres : Mrs Benoît Gravez, Jean-Pierre Buzon, Louis Chaltin, Raymond De Nucé, Alfred Paligot, Marcel Loumaye, André De Cock.

Objet

Cette société du groupe Buzon avait pour objet d'assurer le service financier des sociétés du groupe de la Compagnie Coloniale Belge, comprenant : la Compagnie Coloniale Belge, le Comptoir Belgo-Congolais de Matériaux (Belcoma), la Compagnie Belgo-Coloniale de Constructions Métalliques,la Coloniale Belge du Congo Oriental C.B.C.O. et toutes autres sociétés qui seraient créées par la suite ou absorbées ou dans lesquelles la Mutuelle belgo-coloniale serait intéressée, de traiter toutes opérations de banque et opérations financières, commerciales, industrielles, agricoles, forestières, maritimes, minières, immobilières et autres, tant au Congo belge qu'en Belgique et en tous autres pays (12(7-8/05/1928)-6572).

Evènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

En 1935, le capital fut réduit à 5 millions de francs, la valeur nominale des 40.000 actions unifiées fut alors ramenée à 125 francs (12-(04/08/1935)-11713).

Durant l’année 1939, la société absorba, par voie de fusion, les sociétés congolaises Comptoir Belgo-Congolais de Matériaux Belcoma et C.B.C.O Société Coloniale Belge du Congo Oriental ; pour absorber ces deux sociétés, la Mutuelle Belgo-Coloniale augmenta son capital de 3,4 millions de francs pour le porter à 8,4 millions de francs, ce capital fut alors représenté par 67.200 actions de 125 francs((12-(08/06/1939)-9262) (24/01/1940)-624)). 

 cbco belcoma

 

Jusqu’en 1945, les résultats bénéficiaires furent reportés et aucun dividende ne fut distribué, ce n’est qu’après que la situation changea. Un premier dividende pour l’exercice 1946/47 de 6,142 francs fut distribué aux actions de capital (2-1948). Par après, un dividende fut distribué chaque année et ce jusqu’en 1959 (2-1949/60).

La Mutuelle Belgo-Coloniale fut cotée à la bourse de Bruxelles ; en 1938/39, l’action de capital et la part de fondateurs ont été cotées respectivement à maximum 30 francs et 21 francs (2-1948).

 

Ci-après,  renouvellement de la part de fondateur :

 

 mutuellebelgocol1

 

En 1951, le capital fut porté à 10,580 millions de francs par création de titres, le capital fut alors représenté par 84.640 actions de 125 francs (2-1952).

Une transformation de la représentation du capital fut effectuée en 1955, les titres furent échangés à raison de 1 part sociale nouvelle pour 4 actions anciennes ou 10 parts de fondateur.

La même année, une nouvelle émission de titres au prix de 525 francs porta le capital à 23,5 millions de francs, ce capital fut alors représenté par 47.000 parts sociales (2-1955).

 

Dans le courant de l’année 1960, la Mutuelle Belgo-Coloniale devint une société de droit belge et prit la dénomination Financière Congolaise, le siège social fut établi à Bruxelles (loi du 17 juin 1960).

 

Fin 1960 la valeur comptable du portefeuille était estimé à +/-25,800 millions de francs (2-1961).

 

La Mutuelle Belgo-Coloniale devenue la Financière Congolaise était une petite holding qui contrôlait trois sociétés :

 

- La Compagnie Coloniale Belge alias Plantations et Elevages de Kitobola P.E.K. (devenue en 1960 la Compagnie Commerciale PEK) qui possédait des plantations, des élevages et un secteur commercial ;

- L’Immobilière Belge-Coloniale (devenue Immobilière Van Gèle) qui s’occupait de locations d’immeubles ;

- La Société des Boissons et Eaux Minérales du Congo Mineral-Congo (4-261)

 

Pendant les douze ans qui suivirent, suite aux pertes et prévisions pour fluctuation sur portefeuille (+/-18,5 millions fin 1971)(2-1972), la société ne distribua aucun dividende ; ce n’est qu’à partir de 1972 que la situation s’améliora ce qui permit de distribuer un dividende qui sera constant jusqu’à son changement de dénomination sociale (2-1976).

Le cours de la part sociale ira crescendo; max 1971, 236 francs ; max 1976, 460 francs (2-1976).

 

En 1976, elle changea de dénomination sociale en Financière Internationale de Participations et son objet social fut le placement et arbitrage, à titre temporaire ou permanent, en toutes valeurs mobilières et immobilières belges et étrangères ; les titres furent échangés à raison d’une part sociale nouvelle Financière de Participation Internationale cp. 1 att. pour une part sociale Financière Congolaise (anc. Mutuelle Belgo-Coloniale) cp. 12 att. (2-1977).