Constitution de la société

 La S.A. Africa fut constituée le 22 août 1899 à Anvers, sous la forme de société anonyme de droit belge, son  capital social de 500.000 francs était représenté par 5.000 actions de capital de 100 francs. Il fut créé, en outre, 7.500 actions de dividende sdv dont 5.000 furent attribuées à Mr  Jean Brughmans, pour en faire la répartition suivant conventions particulière, les 2.500 actions de dividende restantes furent attribuées aux souscripteurs d’actions de capital à raison d’une action de dividende pour 2 actions de capital (1) 

 Le capital social  de 500.000 francs libéré de 20% et fut souscrit par :  

 Gustave Aulit (10), Théophile Bal (30), Emile Bureau (100), Henri Bayer (50), Alfred Baert (100), Joseph Biernaux (75), Jean Brughmans (100), Alphonse Brusseel (25), Charles Culus  (100), Joseph Casteel (200), Léon Croonenbergh (10), Prosper Creutz (90), Louis De Walsche (100), Gaston De Wolf (210), Jean-Baptiste Daloze (6), Ernest De Kinder (50), Michel Deschutter (20), Oscar de Gottal (50),  Emile Dujardin (50), Auguste De Bekker-Remy (50), Auguste De Becker (50),  Auguste Ectors (50), Armand  Evrard (50), Ferdinand Goffart (70), Barthélemy Grégoir ( 235), Armand Grisar (200), Simon Haenen (50), Joseph Hessel (100), Léon Klein (50), George Kryn (100), Alfred Kreglinger (100), Jean Lemmens (35),le comte Emile Legrelle (100), Guillaume  Marks (297), François Mollet (12), Ernest Masson (50), François Mortelmans (50), Oscar Pollet (50), Adollon Pollet (30), Hubert Poncelet (10), Joseph Passenbronder (200), Auguste Peken  (50), Léon Porta (50), La firme Roskam et Rollin (200), Elie Spelten (400), Suys (100), Florent Swaenen  (50), Erasme Ruelens (120), Oscar Thiry (150), Joseph Van Put (25), Gustave Van Niesbecq (100), Auguste Van Huele (50), Eugène Van Den Wyngaert (20), Floren t Verhoeven (20), La firme L. et W. Van De Velde (200), Alphonse Wagemans (150).

 Le Conseil d’administration  fixé à cinq administrateurs était représenté par Mrs Emile Bureau, Jean Brughmans, Prosper Creutz, Barthélemy Gregoir et Alfred Kreglinger (12-(07/09/1899)-5918).

 

Objet

La Société avait pour but immédiat l’exportation au Congo et l’exploitation de factoreries au Congo ; elle pouvait faire toutes opérations d’importation et d’exportation et même fabriquer les articles qui se rattachent à son commerce.

 Elle pouvait mettre en valeur, soit directement, soit par voie d’apports, d’intervention financière ou par toute autre voie, d’autres entreprises en quelques pays que ce soit et quelle qu’en soit la nature, qu’elles aient pour but le commerce, la récolte et la culture du caoutchouc ou d’autres produits ou autre espèce de commerce, l’industrie, l’exploitation des richesses du sol ou du sous-sol, les travaux publics, les voies de communications ou les transports par terre et par eau.

 A cette effet, elle pouvait créer des établissements pour leur exploitation directe, constituer des syndicats ou des sociétés, rétrocéder, affermer les entreprises qu’elle aurait acquises, les apporter à des sociétés constituées ou à constituer, intervenir dans le développement de celle-ci ou recourir à tous autres procédés qui seraient de nature à réaliser ou à étendre l’application de ce que comporte son objet social.

Elle pouvait étendre ses opérations en tous pays et peut les traiter au nom de tiers, soit pour son compte, soit pour compte de tiers, soit en participation avec eux comme en son nom propre. Elle pouvait fusionner avec d’autres sociétés (1). 

 Dissolution, clôture 

Un peu moins de 10 ans après sa création, la société fut dissoute et sa mise en liquidation fut prononcée (3 août 1909) (12-(21/08/1909)-4997) ; la liquidation fut clôturée le 5 septembre 1919 (12-(19/09/1919)-8110).