Constitution

La société Comptoir Belge d’Exportation M. Lagneaux et C° fut constituée le 23 juin 1924 avec un capital de 350.000 francs représenté par 700 actions de 500 francs dont 588 furent attribuées aux apporteurs. Le siège social était établi à Anvers.

Les 112 actions restantes furent souscrites par :

Mrs Joseph Lagneaux, 20 actions ; Marc Persitz, 10 actions ; Issar Stoyanowsky,10 actions ; Simon Altschuler, 15 actions ; Alexandre Dardenne, 10 actions ; Louis Hillesum, 5 actions ; Jacques Van Meerbeeck, 10 actions ; Cornelile Delbaen, 5 actions ; Grégoire Greben, 5 actions ; Eugène De Keyzer, 5 actions ; Thierry Guyot de Mishaegen, 6 actions ; Marcel-Charles Lagneaux, 4 actions ; Joseph Roux, 2 actions.

Les actions souscrites furent libérées de 20%, soit 11.200 francs mis à la disposition de la nouvelle société.

Apports

MM. Marcel-Charles Lagneaux et Simon Altschuler, en leur qualité de seuls associés et donc seuls propriétaires, chacun pour la moitié, de la société en nom collectif Comptoir Belge d’Exportation M. Lagneaux et C° ont fait apport à la société constituée de tout l’avoir de ladite société en nom collectif, de sa clientèle, du droit de se servir de la raison sociale, de tout avoir en banque, de ses agences au Portugal et aux Indes anglaises, de ses participations dans des sociétés commerciales existantes, de son portefeuille-titres, de ses contrat en cours, de ses créances à charge de tiers, sans exceptions, ni réserves.

En outre, Mr Simon Altschuler fit apport des agences qu’il posséda à Dantzig, Kovno et Helsingfors ainsi que de la clientèle de ces agences. Et Mr Marcel-Charles Lagneaux fit apport à la société un contrat de représentation exclusif pour la Belgique d’une marque automobile étrangère ainsi que ses études et travaux préliminaires à la constitution de la présente société.

En rémunération de leurs apports il fut attribué à chacun d’eux 294 actions entièrement libérées

Premier conseil d’administration

L’Assemblée à l’unanimité fixa pour la première fois le nombre d’administrateurs à trois, à savoir :

Mrs Joseph Lagneaux, Marcel-Charles Lagneaux, Simon Altschuler.

Objet

La société avait pour objet le commerce d’exportation de fers et métaux, verres à vitres, glaces et ciments belges et généralement l’achat, la vente, la fabrication de tous produits industriels, toutes affaires d’importation et d’exportation, toutes études et toutes recherches tendant à favoriser l’importation, l’exportation ou la fabrication de produits industriels, l’acquisition, l’obtention, la cession de tous brevets, marques de fabrique, toutes entreprises industrielles, toutes opérations de courtage, de commission, de banque ou de change, et généralement tous actes de commerce. Elle pouvait faire toutes opérations commerciales, industrielles ou financières se rapportant directement ou indirectement à l’objet social. Elle pouvait réaliser son objet social soit directement, soit indirectement, ou souscrivant des actions, des obligations ou des parts d’intérêts dans toutes sociétés ou entreprises commerciales, en fusionnant avec d’autres sociétés ou entreprises, en rachetant leur actif, en leur accordant des monopoles ou des concessions ou même en faisant réaliser, par une autre société, tout ou partie de son objet social (12-(07-08/07/1924)-8617).

Modification du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

Le 4 mars 1927, l’AGE décida d’augmenter le capital de 650.000 francs pour le porter à 1 millions de francs par la création de 1.300 actions de 500 francs. Cette augmentation pouvait se faire en deux tranches respectivement de 175.000 francs, ou 350 actions et de 475.000 francs ou 950 actions à souscrire au pair en espèces. La première tranche fut souscrites en espèces soit 350 actions par :

Mrs Alexandre Dardenne, 100 actions ; Simon Altschuter, 20 actions ; Marcel Lagneaux, 20 actions ; Hector Estienne, 200 actions ; Jonta Mirkine, 10 actions.

Les 350 actions furent libérées de 50% par les souscripteurs. (12-(23/03/1927)-2731)

Le 10 octobre 1928, L’AGE décida de modifier la dénomination sociale en Compagnie Commerciale pour le Nil et le Congo en abrégé Nilcongo, elle décida également d’augmenter le capital de 475.000 francs pour le porter à 1 millions ; deuxième tranche prévue lors de l’AGE du 4 mars 1927 non exécutée. De cette proposition, 200 actions furent souscrites au pair contre espèces par :

Mrs Gaspard Musschoot, 60 actions ; René Piret, 8 actions ; Hubert Van Heck, 45 actions ; Alexandre Dardenne, 15 actions ; Hector Estienne, 72 actions.

Ces nouvelles actions furent libérées à concurrence de 20%, après cela le capital fut de 625.000 francs représenté par 1.250 actions de 500 francs (12-(28/10/1928)-14222).

La même année, le 31 décembre, l’AGE décida d’augmenter le capital de 1,375 millions de francs par la création de 2.750 actions de 500 francs. Ces actions furent émises au pair augmenté de 55 francs. En outre, il fut créé 1.250 parts bénéficiaires sdv

Les 2.750 actions nouvelles furent souscrites en espèces au prix décrit ci-avant par Mr Georges Leemans intervenant et souscrivant pour lui et pour un groupe, ces dernières furent libérées de 20%. En rémunération de sa souscription en espèces, il fut attribué à Mr Georges Leemans les 1.250 parts bénéficiaires tant pour lui que pour son groupe. Le capital était alors de 2 millions représenté par 4.000 actions de 500 francs (12-(21-22/01/1929)-888).

nilcongo

 

Le 4 juillet 1930, l’AGE, suite à la perte de plus de la moitié du capital et après avoir renoncé à la dissolution, décida de réduire le capital de 1 million par la réduction de la valeur nominale des 4.000 actions à 250 francs chacune (12-(15/08/1930)-12939/40).

 mica1

La société Nilcongo avait investi des capitaux dans ses entreprises de Lobito, dans l’Angola, et de Dilolo, dans le Katanga occidental. Elle avait acheté les droits sur une concession agricole de 500 hectares dans le district de Lulua, le long de la rivière Lokoshi, en vue d’une plantation de caféiers et de quinquina. Elle avait acquis également deux hectares de terrain près de la gare de Dilolo, où elle fit installer un entrepôt de transit des marchandises entre le Benguala Railway (Lobito) et les chemins de fer du Léokadi et du B.C.K. Elle avait également acheté une parcelle de terrain urbain à Marie-José, futur chef-lieu du district (21-(21(1930 t3)-493).

Pour les exercices 1928 et 29 un dividende de 6% fut distribué aux actions de 500 francs (21-(1930 t3)-493).

Fusion, faillite, dissolution et mise en liquidation

Par jugement du tribunal de commerce de Bruxelles, la société fut déclarée sur aveu en état de faillite le 28 février 1931 (21-(1931 t2)-1756).