Constitution

La société Minoteries du Katanga fut constituée le 3 décembre 1929, à l’initiative de l’Union Minière du Haut-Katanga, avec à l’origine un capital de 30 millions de francs et représenté par 8.000 actions de série A et 52.000 actions de série B, toutes d’une valeur nominale de 500 francs. Le siège social était établi à Kakontwé (Katanga) et le siège administratif à Bruxelles.

Le capital a été souscrit par :

 minoterieskatsous

 

 Les actions ont été libérées à 90%, soit un total de 27 millions de francs mis à la disposition de la société

Conseil d’administration en 1930

Mrs Firmin Van Brée, Jules Vuylstele, Jules Cousin, Joseph De Mulder, Arthur Bolle, Baron Jean Empain, Odon Jadot, Baron Henri Lambert, Gilbert Mullie, John Nieuwenhuys, Colonel Albert Paulis, Edgard Sengier (21-(1931-t3)-487).

Objet

La société avait pour objet la mouture et toute autre transformation industrielle de céréales et de substances végétales quelconques, de leurs sous-produits et dérivés, le commerce de ces diverses denrées. Elle pouvait effectuer toutes opérations agricoles, commerciales, industrielles et financières nécessaires ou utiles à la réalisation de cet objet. Elle pouvait notamment s’intéresser par voie d’apports, de fusion, de souscription et de participation d’intervention financière ou autrement, dans toute entreprise dont l’objet aurait été analogue ou connexe ou dont le concours aurait été de nature à développer ou faciliter son activité(12-(06-07/01/1930)-194).

Modification(s) du capital, évènement(s), participation(s), dividende(s), cotation, etc.,

En 1935, la société décida de réduire le capital de 6 millions de francs, pour le ramener à 24 millions, par voie d’exonération du versement de 10% (50 francs) qui restaient à effectuer sur toutes les actions A et B, la valeur nominale de chaque action fut ramenée à 400 francs (12-(07-08/10/1935)-13466).

 

Le 7 décembre 1949, la société transforma les 8.000 actions série A et les 52.000 actions série B en 60.000 actions de capital sdv et augmenta le capital de 48 millions de francs pour le porter à 72 millions par incorporation au capital social de la plus-value de réévaluation de l’actif immobilisé de 47.067.477 francs et par incorporation d’une somme de 932.523 francs prélevée sur le fonds de prévision 12(13-14/02/1950)-2369).

minoterieskatanga

 En 1954, le 23 juin, l’assemblée constata que les francs exprimant le capital social sont des francs congolais, elle procéda à l’annulation des 5.000 actions de capital rachetées par la société dans les années 30 avec les fonds de prévision.

Cette même assemblée procéda à une augmentation de capital de 13,7 millions de francs congolais pour le porter à 85,7 millions de francs congolais par incorporation d’une somme de 13,7 millions de francs congolaise prélevée sur le fonds de prévision, pour représenter cette augmentation, l’assemblée créa 11.000 actions de capital, celles-ci furent remises gratuitement aux porteurs des titres anciens à raison de d’une actions nouvelle pour cinq actions anciennes.

Le même jour, une nouvelle augmentation de 14,3 millions de francs congolais fut décidée ; pour ce faire, la société créa 11.000 actions nouvelles qui furent offertes aux actionnaires des 55.000 actions anciennes en souscription contre espèces au prix de 1.300 francs congolais majoré de 55 francs congolais pour frais, dans la proportion irréductible d’une actions nouvelle pour cinq anciennes (12-(23-06-1954)-17760).Le capital sera alors de 100 millions de francs congolais représenté par 77.000 actions de capital sdv.

 

Suite à la décision du Conseil d’Administration du 28 juin 1960, conformément à la loi de 17 juin 1960, le Conseil décida de maintenir la société sous l’empire des lois belges et d’exprimer le capital en francs belges. L’objet social sera modifié (12-(17-01-1964)-1255).

 

Le 13 février 1962, elle fit apport des activités en Afrique à une nouvelle S.C.A.R.L. Société Africaine des Minoteries du Katanga MINOTKAT (02-(1965)-488).

 

Par la suite, en 1972, la société changea de dénomination en Société Auxiliaire de Minoteries (12-(08-04-1972)-747). En 1980, elle prit la dénomination de Biocare. La société a été réorientée et s'est alliée à un groupe tiers qui s'occupait de la gestion de laboratoires, d'où le nom "Biocare", mais cette expérience n'a pas répondu aux espoirs; elle n'avait plus d'activités au Zaïre, ni en biochimie (Echo du 27/05/1993).

 

Au début de son existence, la société repris au syndicat qui a précédé sa création, les installations déjà en exploitation, ainsi que les contrats assurant l’activité de ces usines. En 1931, la société racheta, à la Société Commerciale et Minière de l’Uélé, les meuneries à maïs et à froment que cette société exploitait à Elisabethville (21-(1931-t3)-488).

 

Cette société joua un rôle important dans le maintien de l’état de santé des travailleurs indigènes et de leur famille, elle fabriqua des farines vitaminées et du sel ioduré et contribua au développement au Congo belge des cultures de maïs, de froment et de ricin (06/226).

Durant la grande crise, les Minoteries du Katanga virent leur production de farines de maïs, de manioc et de froment tombé de plus de 8.000 tonnes en 1931 à 5.000 tonnes en 1932 et 1933 (06/172). Cette production s’élèvera à 14.000 tonnes en 1939, à 22.000 tonnes en 1946 et à 32.000 tonnes en 1955 (06/179 et 226).

 

La société avait deux sièges d’exploitation ; Kakontwé et Elisabethville, un troisième à Kolwezi fut ouvert en 1953 (06/226).

minoterieskatw

 

Pour ce qui est des dividendes, cette société distribua un dividende chaque année ; dès son premier exercice, elle distribua 22,50 francs par actions qui alla crescendo jusqu’à l’exercice de 1961 « 100 francs ».

L’action était cotée en ventes publiques de la bourse de Bruxelles, la première information du cours de bourse date de l’exercice 1937, le cours était de 450 francs, après la guerre 40-45 le cours fluctua entre 1.750 à 3950 francs respectivement pour l’exercice 1947 et 1954. Après les événements de 1960, le cours de l’action chuta, il se situa au environ de 400 francs (02-(1950-1957-1965)-xxx).

 

Fusion, faillite, dissolution et mise en liquidation

En 1995, la société Biocare prit la dénomination Brederode Insurance, cette dernière sera dissoute et mise en liquidation le 21 mars 2001 ; sa clôture sera effective le 23 avril 2001 (12-(26-05-2001)-516).